Trouvez GRATUITEMENT des mots clés pour votre site

La clé pour bien référencer vos pages et articles sur Google, c’est d’y placer les bons mots clés. Mais comment les trouver ? Comment vérifier s’ils ont du potentiel ?Dans cet article, vous apprendrez à créer vous-même et gratuitement une liste infinie d’idées de mots clés !

Dans un précédent article, je vous parlais de l’importance de créer les bonnes pages pour référencer votre site sur les bonnes recherches Google. Cela implique de manipuler correctement les mots clés sur ces pages, mais encore faut-il connaître les mots clés qui sont pertinents pour vous.

Un bon mots clé, c’est une recherche que fait une personne sur Google quand elle veut trouver des entreprises comme les vôtre.

Un bon mot clé n’est pas forcément une recherche sur laquelle VOUS voulez apparaître, mais bien une recherche sur pour laquelle L’INTERNAUTE voudrait vous trouver. C’est une nuance très importante, vous devez comprendre l’intention qu’a le visiteur avec sa propre façon de s’exprimer. On en reparle en fin d’article.

Par exemple, vous êtes pisciniste à Grenoble, un bon mot clé serait “pisciniste grenoble”. Mais il y a beaucoup d’autres mots clés qui sont pertinents pour vous, comme “installation piscine grenoble”. Certains sont évidents à trouver, d’autres moins.

Les professionnels comme Partenaire du Web utilisent des outils précis pour avoir des données réelles sur les recherches que font vos prospects, le problème est que pour vous, ces outils coûtent très cher, et ils ne sont pas forcément simples à utiliser.

Heureusement, il y a des astuces qui vous permettront de trouver vous-même et gratuitement des mots clés qui vous donneront des idées de pages ou d’articles à créer sur votre site. Je les liste pour vous dans cet article.

Les outils de Google

Google met à disposition de nombreux outils que vous pouvez utiliser gratuitement pour trouver des idées de mots clés. Imaginons que vous soyez fromager et que vendiez en ligne.

Les suggestions Google

La première astuce, la plus évidente, consiste à regarder les prédictions de Google. Commencez à taper des mots dans la barre de recherche et regarder ce que vous propose Google.

Ça vous donne déjà pas mal d’idée, mais on peut pousser encore plus loin en rajoutant une lettre pour voir de nouvelles propositions :

On voit que le fait de rajouter un “s” propose la thématique des fromages pour la santé, en supermarché, pour le sport, pour des régions comme la Suisse ou la Savoie… autant de mots clés potentiellement pertinents pour un blog.

Mais on peut aussi voir qu’il y a de la recherche pour des fromages “sans” quelque chose, par exemple sans lactose ou sans gras. Poussons donc la recherche :

Et on pourrait continuer à creuser, partir dans d’autres directions, remplacer “meilleur” par autre chose, en fait les possibilités sont infinies et rien qu’avec cette première méthode vous pouvez trouver potentiellement des centaines de mots clés pertinents.

Petite astuce, vous pouvez rajouter un underscore “_” entre deux mots et vous aurez des suggestions de recherche avec un nouveau mot entre les deux que vous avez mis :

Bref, les possibilités sont illimitées.

La section “Autres questions”

Lorsque vous faites une recherche qui s’apparente à une question, vous avez une section “Autres questions” dans les résultats de recherche qui comporte d’autres questions / mots clés du même genre.

Quand vous déroulez une question, la réponse apparait, ça vous rajoute de nouvelles questions similaires à celle que vous avez déroulée, qui sont autant de mots clé que vous pouvez utiliser. Vous pouvez très vite vous retrouver avec une liste interminable d’idées de mots-clés :

Et ce n’est qu’une possibilité avec la recherche originale “Quels sont les meilleurs formages”.

La section “Recherches associées”

En scrollant un peu, vous tomberez sur les “Recherches associées”, qui vous donneront quelques idées supplémentaires.

Google Keywords Planner

Si vous avez déjà fait une campagne Google Ads, vous avez forcément déjà utilisé cet outil. Rendez-vous dans votre compte Google Ads (si vous n’en avez pas, vous devrez créer un compte), cliquez sur “Outil de planification des mots clés” puis sur “Trouver de nouveaux mots clés”.

Vous pouvez soit taper vous-même une liste de mots clés que vous avez déjà, soit mettre l’URL de votre site et Google se chargera de les récupérer tout seul.

L’avantage est qu’ici, vous pouvez voir une (large) fourchette du volume de recherche. Ce n’est pas des plus précis, mais ça vous donne une idée. Vous pouvez également voir le prix des enchères pour les résultats sponsorisés si vous souhaitez faire du PPC.

Nous ferons un article complet sur le Google Keyword Planner, car il offre beaucoup de possibilités. Voici un guide fait par Google.

La commande Google “site:” (ultra puissant)

Google permet d’inclure des opérateurs lorsque vous faites une recherche pour affiner les résultats. Vous en avez une belle liste sur le blog du modérateur, et celui qui nous intéresse ici est l’opérateur “site:”.

L’opérateur “site:” permet de montrer des résultats de pages qui proviennent uniquement d’un site spécifié. On va utiliser cette technique de manière un peu détournée.

Identifiez vos concurrents, ceux qui se référencent bien sur les recherches pertinentes pour vous, puis copiez l’URL de leur site. Par exemple, pour nous ça pourrait être lesnouveauxfromagers.fr qui est un site spécialisé sur les fromages avec une boutique et un blog, bref un gros poisson dans notre niche.

Maintenant, on va faire une recherche sur l’un de mots clés, comme “tartiflette” mais en utilisant l’opérateur “site:” de cette manière “site:lesnouveauxfromagers.fr”

On voit tous les contenus créés par notre concurrent sur le mot clé “tartiflette”. Je trouve particulièrement pertinentes ces idées de mots clés :

  • “5 meilleurs fromages de montagne”
  • “Recette fromagère hivernale”

C’est une technique que l’on utilise fréquemment chez Partenaire du Web quand on crée un plan de contenu SEO pour nos clients.

Inspecter les Sitemap XML

Une autre technique consiste à explorer la sitemap de vos concurrents. La sitemap, c’est une page de votre site qui recense toutes les autres pages, un peu comme un index. C’est notamment utilisé par Google pour explorer toutes vos pages. Mais on peut aussi s’en servir pour nous !

Pour la trouver, vous pouvez déjà regarder en bas de page dans le footer, parfois vous avez un lien “plan du site” qui vous emmènera dessus.

Sinon, il y a une méthode alternative. Prenons par exemple un autre de nos concurrents, laboitedufromager.com. L’URL pour trouver la sitemap d’un site est souvent l’une de ces deux possibilités :

  • laboitedufromager.com/sitemap.xml (c’est le cas pour Partenaire du Web)
  • laboitedufromager.com/sitemap_index.xml

On essaie https://www.laboitedufromager.com/sitemap.xml et on tombe sur cette page

Si je clique sur le 1er lien, je verrais toutes leurs publications, mais j’ai aussi d’autres liens qui permettent de voir tous les produits sur leur boutique (“product-sitemap.xml”), c’est ultra pratique pour voir facilement tous les produits que vend une entreprise concurrente et jauger. On va rester sur les publications d’articles :

514 articles ! Et ce n’est qu’un seul parmi des dizaines de concurrents dans ma niche, voir des centaines. Si je vendais des fromages en ligne et que je devais trouver rapidement et gratuitement des idées de mots clés pour mon blog, je commencerais sûrement par là.

AnswerThePublic

AnswerThePublic est l’un des outils SEO que propose Neil Patel, connu pour avoir sorti Uberuggest une application SEO (type AHREFs / Semrush) mais a un tarif beaucoup moins cher que ses concurrents.

Même si je ne recommande pas Ubersuggest (leurs données ne sont pas très précises), il faut reconnaître que AnswerThePublic est très intéressant pour la recherche de mots clé, car c’est le seul outil qui vous donne autant de données gratuitement (vous avez le droit à 3 recherches par jour avec un compte gratuit)

Answer the public

Pour trouver des idées d’articles de blog, c’est vraiment le meilleur outil gratuit que je peux vous recommander si vous ne voulez pas vous prendre la tête à fouiller des sitemap ou autre, ici tout vous est servi sur un plateau.

Après, ne vous fiez pas trop aux volumes de recherches et autres données numériques / statistiques, ce ne sont pas les plus fiables, c’est vraiment surtout pour trouver des idées.

Bien qu’AnswerThePublic soit un excellent outil gratuit, je ne recommande pas de payer pour la version pro. Il existe des outils payants beaucoup plus intéressants.

AHREFs – Générateur de mots clés gratuit

AHREFs est l’un des outils SEO les plus puissants, complet et précis du marché. J’envisage de créer un article dessus bientôt. C’est aussi un outil payant, mais il y a une version “limité” du générateur de mots clés que vous pouvez utiliser.

L’avantage par rapport aux outres outils, comme AnswerThePublic ou encore le Google Keyword Planner, c’est que vous pouvez profiter de la précision d’AHREFs, gratuitement.

Vous avez une estimation très précise du volume de recherche pour chaque mots clé (le nombre de fois que cette recherche exacte est faite chaque mois) et également une autre donnée très importe, le KD : Keyword Difficulty.

Grosso modo, plus le KD est élevé, plus il est difficile de se référencer sur ces mots-clés (c’est par exemple le cas si beaucoup de très gros sites sont déjà bien positionnés dessus). Sur AHREFs, la KD monte jusqu’à 100, donc ici on voit que ce sont des articles qui seront très faciles à faire ranker avec une bonne stratégie.

Ce n’est pas le sujet de cet article, mais si vous êtes un nouveau site avec peu de contenu et peu d’autorité, privilégiez la création de contenu pour ranker sur des mots clés avec un petit KD.

ChatGPT

J’ai hésité à parler de ChatGPT. L’avantage de ChatGPT est qu’il peut vous trouver des idées de mots clés uniques, rapidement, gratuitement, à l’infini, et vous pouvez précisez votre prompt pour obtenir des propositions toujours plus nichées.

Le problème, c’est que ChatGPT n’est pas un outil de SEO, et donc contrairement à AHREFs, AnswerThePublic, ou encore les outils Google, ses propositions ne se basent pas sur des données réelles.

Si vous demandez à ChatGPT une liste des 10 mots clés les plus pertinents sur le thème des recettes à base de fromage en 2024, il inventera, car il n’a aucune data, aucun tracker, aucune base de données lui permettant de chercher la réponse à cette information. Il ne pourra pas vous dire quelle est le volume de recherche est la KD de tel ou tel mots clés, donc à partir de là, autant utiliser AnswerThePublic.

Pour conclure sur ChatGPT, il peut être utilisé comme outil final pour compléter une liste bien remplie, mais certainement pas pour générer une liste entière.

Quels mots clés garder ?

Si vous avez suivi tous les conseils de cet article pour trouver des mots clés, vous devez vous retrouver avec une liste de centaines de mots clés différents, et probablement qu’une partie d’entre eux se ressemblent.

Maintenant, comment savoir lesquels garder ? La réponse est simple :

TOUS

Vous ne devez en supprimer aucun. Si lors de vos recherches, vous avez conclu qu’un mot clé était pertinent, vous devez l’utiliser. On s’en fout si tel mot clé a une KD de 80 ou si le volume de recherche est de 10 par mois :

  • Si la KD est de 80, c’est probablement que c’est un mot clé primaire pour votre site, c’est-à-dire un mot-clé prioritaire, comme “vente fromage en ligne”, c’est le cœur de votre métier et de votre site alors si vous ne n’avez pas cibler ce mot-clé il y a un gros problème.
  • Si le volume de recherche n’est que de 10 par mois, il ne vous apportera pas beaucoup de trafic certes, mais il sera aussi beaucoup facile de ranker dessus. 10 visites c’est pas grand chose, mais si vous vous positionnez bien dessus et que ça vous permet de faire ne serait-ce qu’une vente de plus par mois, ça ne vaut pas le coup ?

La quantité est très importante, vous ne pouvez pas dominer votre marché avec 10 pages, ça n’existe pas, rappelez-vous tout à l’heure la sitemap du fromager avait 514 articles, et attention, on en parle que des articles, pas des pages ni des produits !

Voici les recommandations de Linkedin sur le sujet :

  • Site pour une petite entreprise – Entre 10 et 100 pages. Cela concerne notamment les petites entreprises de services et les entreprises locales.
  • Site pour une entreprise moyenne – Entre 100 et 500 pages (on ne compte pas les pages produits dans le cas d’une boutique).
  • Site pour une grande entreprise – Pus de 1000 pages. Les grandes entreprises, notamment les multinationales, ont besoin de ça pour avoir une architecture de site, une diversité de contenu et une autorité à la hauteur de leurs concurrents, qui sont aussi des multinationales.

Non seulement chaque page que vous créerez par mot clé ciblé sera une porte d’entrée vers votre site, mais en plus, Google va se rendre compte que vous avez traité un grand nombre de mots-clés autour de votre niche et donc vous considérera plus comme un expert dans votre domaine et vous référencera mieux.

Après, bien sûr qu’il va falloir en prioriser certains, tous n’ont pas le même potentiel de trafic. Et comme vous n’allez pas créer 100 pages d’un coup, il va falloir faire petit à petit, régulièrement. 1, 2, 5 ou 10 articles par mois, c’est vous qui voyez. J’ai parlé dans cet article du rythme de publication de référence en fonction de votre concurrence.

Don’t try to populate everything at once. Build up your site’s information architecture progressively.

Linkedin – lien

La rédaction SEO c’est très long (je préfère ne pas vous dire combien de temps j’ai mis à écrire cet article) et c’est surtout une expertise. Votre temps est précieux, vous l’échangez contre de l’argent, alors si vous pouvez vous le permettre, déléguez cette tâche à une entreprise qui le fera plus vite et mieux que vous.

Les pièges à éviter

Pendant vos recherches, vous tomberez sur des mots clés qu’il ne faut pas utiliser, et il n’y a pas de checklist à suivre pour les éviter, car chaque situation est unique. Il va falloir faire preuve de bon sens pour les repérer. Je vais quand même vous donner les 2 pièges classiques qu’on retrouve souvent.

IMPORTANT – Ne confondez pas votre langage d’expert et celui de vos prospects

J’ai travaillé le SEO d’un site pour un serrurier à Paris, il m’expliquait que “changement de serrure” et “remplacement de serrure” étaient 2 mots clés différents pour lui, car le changement consiste à changer le modèle de serrure, alors que pour un remplacement, on garde le même modèle, mais on le remplace par un nouveau.

C’est vrai que maintenant qu’on le sait, ça parait logique, mais pour ses prospects, c’est la même chose, il ne faut donc pas les considérer comme 2 mots clés distincts. Et il se trouve qu’après analyse, il y a beaucoup plus de recherche sur le mot clé “changement de serrure” que pour “remplacement de serrure” même dans les situations ou il s’agit techniquement d’un remplacement.

Les 2 mots clé traduisent la même intention et le même besoin, et parfois il faut s’adapter au langage du client.

Je vais maintenant prendre un exemple personnel quand j’ai commencé à travailler le SEO de mon site Partenaire du Web.

Aujourd’hui, on propose 3 prestations principales :

  • La création de site
  • Le référencement SEO
  • Le web marketing

Sauf que la création de site ça veut tout et rien dire. Non seulement on propose le l‘UI / UX Web Design, mais aussi le développement. Chez les Américains, on parle de “Web Design” pour parler de création de site au global, alors qu’en français, le web design n’est qu’une phase de la création d’un site, et pour la plupart des gens, le design se résume à faire des maquettes, alors que c’est faux.

Donc, réellement, on fait du Web Design. Sauf que PERSONNE en France ne tape ça sur internet. D’où l’importance d’avoir un outil SEO professionnel qui permet de cibler au minimum les mots clés par pays.

Donc j’ai passé les 3 premiers mois de vie de mon site avec une page principale “web design” qui ne ramenait aucun visiteur, car c’est un mot clé technique, dont moi, spécialiste, cerne la nuance, mais pas les prospects, qui eux cherchent les mots clés “création de site internet”. J’ai donc remplacé cette page par “création de site internet” et depuis ça marche beaucoup mieux.

Demandez-vous quelle est l’intention de la recherche

Demandez vous toujours quelle est l’intention derrière une recherche. Je parlerais de la notion “d’intention” dans un autre article, mais pour le moment on va simplement reprendre l’exemple au tout début de cet article, vous êtes pisciniste à Grenoble.

Selon vous, sur quels mots-clés vous ne VOULEZ PAS vous référencer ?

  • pisciniste grenoble
  • installation piscine grenbole
  • piscine grenoble

Tic, tac… La mauvaise réponse est “piscine grenoble”. Quelqu’un qui tape “piscine grenoble” cherche un centre aquatique en ville pour aller se baigner l’après-midi, ce n’est pas un mot clé sur lequel vous voulez vous référencer.

Ça parait logique dit comme ça, mais je vous assure que moi-même, à force de voir des listes interminables de mots clés qui partagent tous le même champs lexical, on finit par s’y perdre, car après tout, “piscine grenoble” c’est comme “installation piscine grenoble”, il y a juste un mot en moins, et ça ressemble aussi beaucoup à “pisciniste grenoble”, après tout, il vend des piscines… mais non.

Pour conclure, il faut faire marcher son cerveau et se mettre à la place de sa cible, si possible la connaître et parler son langage.

Vous avez maintenant tout ce qu’il faut pour trouver les bons mots clés pour votre site, au boulot, et n’oubliez pas que si vous voulez gagner du temps, nous sommes là pour faire tout le boulot à votre place et avec notre expertise en bonus.